Langue
Français


Wakizashi - Monju Shigesada Saku

Wakizashi anciens - Pièces uniques


Wakizashi - Monju Shigesada Saku 

2 900.00 €

Quantité  
  








Wakizashi - Monju Shigesada Saku
"文 珠 重 貞 作"  Kanbun –XVIIème siècle


Poids Total0.558 kg
Poids sans saya0.388 kg
Poids Lame nue0.324 kg
Longueur Totale Lame nue (Toshin)51.1 cm
Nagasa
40.2 cm
Longueur Tsuka 15.2 cm
Sori (courbure)
1.1 cm
Longueure Kissaki
3.4 cm
Moto Haba
2.75 cm
Saki Haba
1.94 cm
Moto Kasane
            A= 0.55 cm
            B = 0.58 cm
Mesures Moto & Saki Kasane
Saki Kasane
            A= 0.37 cm
            B = 0.43 cm
Courbure
Torii zori (Courbure Centrale)
Type Kissaki
Chū Kissaki (Longueur moyenne)
Structure de la Lame
Shinogi zukuri (vue de coupe en diamant)
Mune
Iori mune (Triangulaire) sans Bohi
Hamon
Yakidashi puis Notare + Hako en Nioiguchi, avec Shinaba, Ashi et Yo
Hada
Masame, Ko Itame (dessin de veines de bois très serrées) très fin avec Chikei
Boshi
Sansaku Boshi (ressemblance avec Jizo Boshi)
Nakago
Nakago Ubu (d'origine) de 10.9 cm,
1 Mekugi Ana, Forme Fustu Gata, Extrémité Ha Agari Kurijiri, Signé "Monju Shigesada Saku" sur face Omote, Yasurime Katte Sagari.
Saya
Saya recouverte de Same entier, 169g pour une longueur de 49cm. Kojiri et Koiguchi en corne.
Tsuka
&
Tosogu

(Tsuba, Menuki,
Fuchi Kashira)
- Tsuka recouverte de Same de 44 g Kashira en corne, Fuchi en cuivre recouvert entièrement par du Same entier.

- Habaki double en cuivre (19g)
avec griffes du motif Nekogaki rempli à l'or,

- Mekugi en corne.
Étude
et
Avis de l'Équipe
Monju Shigesada Saku  « 文珠重貞作 »
Il forgea durant l’ère Kanbun (寛文 1661-1673) dans la province de Kii, située dans l’actuelle préfecture de Mie, dont la capitale était Wakayama. Il signa aussi « Kiishuju Monju Shigesada » (紀州住文珠重貞).
Il faisait partie de l’école Monju, fondée par Nanki Shigekuni (南紀重国) durant l’ère Keicho (1596-1615). Shigesada était élève du fondateur et forgea durant la même période que la 2nde génération de l’école Monju, MonjuShigekuni.

L’influence principale  et l’origine de l’école Monju est la branche de forgerons de l’école Sue-Tegai.
La Sue-Tegai est la continuité de l’école Tegai tardive, durant Muromachi. L’école Tegai, issue de la prestigieuse tradition Yamato fondée par Amakuni au 8ème siècle,était située à Nara et fondée par Kanenaga (包永) au 13ème siècle. Kanenaga était déjà particulièrement respectueux de la divinité Bodhisattva Monju (文珠). Durant une prière, et après avoir ‘rencontré’ un être qu’il considéra comme un émissaire de Monju, il forgea une lame votive qu’il déposa devant la statue de Monju au temple Shingon Hannya-ji à Nara.


Divinité Monju Bosatsu文殊菩薩
Culte originaire d’Inde et apportée au Japon par Ennin 円仁, un moine Japonais, suite à un voyage en Chine entre 838 et 847.
Apparaissant dans divers Sutra indiens, il est devenu au Japon une des 13 divinités de la secte Shingon.
Monju est le bosatsu de la sagesse, de l'intelligence et de la beauté. Il chevauche habituellement un shishi, un chien-lion mythique chinois. Il peut tenir un lotus, une épée, un sutra, et souvent les deux derniers, un dans chaque main.


Monju Shigesada vivait dans la province de Kii à Yamato, et était membre de la famille Kishū Tokugawa, une des 3 branches du Gosanke établi par Ieyasu Tokugawa,  pour établir de ses fils et pouvoir fournir un Shogun Tokugawa si la branche principale ne pouvait fournir de descendant, ce que fit la branche Kii à deux reprises durant la période Tokugawa.
Il semble y avoir très peu de lames signées Monju Shigesada Saku, mais toutes de très grande qualité.


Avis de l’Équipe :
Cette lame, fine et élégante, a été polie dernièrement. On observe très bien l'hataraki, l'activité de la ligne de trempe. Elle est très agréable à tenir en main. Le montage en Same, très rare, donne d'autant plus de valeur à l'ensemble.



Page en favoris
  Retour

 référencer son site e-commerce