Langue
Français

Accueil > Katana & autres 刀 > Wakizashi anciens - Pièces uniques > Wakizashi - Musashi No Kami Fujiwara Masamori - Vendu


Wakizashi anciens - Pièces uniques


Wakizashi - Musashi No Kami Fujiwara Masamori - Vendu 


Vendu

Vendu
  











Wakizashi - Musashi No Kami Fujiwara Masamori
武蔵守藤原政盛
Début période Edo - 17ème siècle

Poids Total0.828 kg
Poids sans saya0.632 kg
Poids Lame nue0.448 kg
Longueur Totale Lame nue (Toshin)66.60 cm
Nagasa
53.30 cm
Longueur Tsuka 21.0 cm
Sori (courbure)
1.38 cm
Longueur Kissaki
3.52 cm
Moto Haba
2.75 cm
Saki Haba
2.02 cm
Moto Kasane
                    A = 0.41 cm
                    B = 0.68 cm
Mesures Moto & Saki Kasane
Saki Kasane
                    A = 0.37 cm
                    B = 0.45 cm
Courbure
Tori Zori, presque Koshizori
Type Kissaki
Chu Kissaki légèrement allongé (Type Yamato)
Structure de la Lame
Shinogi Zukuri (en forme de diamant) avec mune très fin
Mune
Iori mune (Triangulaire)
Hamon
Hotsure Chu Suguha avec nioi et ko-nie
Hada
Ko-itame et Masame
Boshi
Ko-maru avec Kaeri sur le mune
 Bo-Hi
&
Horimono
 Face Omote : Rendai sur la base de la lame & Bonji " Fudō-Myō " stylisé en milieu de lame.

Face Ura : Goma Hashi sur la base de la lame & Bonji " Fudō-Myō " classique en milieu de lame

Rendaï : Fleur de Lotus, symbole de pureté absolue et de L’Éveil, emblème de l’élévation spirituelle, le lotus a la particularité de prendre racine dans la vase ou la boue, sa tige baignant dans l’eau tandis que sa fleur s’épanouit majestueusement sur l’eau. Intact face à l’impureté, le lotus symbolise la pureté du cœur et de l’esprit.
Goma Hashi : Baguettes utilisées sur les temples Shinto
Bonji : Écriture Sanskrit de nom de Divinités
" Fudō-Myō " : Divinité Shinto, réincarnation de Dainichi Nyorai, le ‘Bouddha universel’, et représente la ‘Sagesse immuable’.
Nakago
Ubu (État d’origine), Signé sur Omote «武蔵守藤原政盛 » Musashi No Kami Fujiwara Masamori.
2 Mekugi Ana, Forme Ichimonji Gata, Extrémité en Iriyama Katajiri, Yasurime Kiri Yasuri (Horizontaux).
Saya
Longueur 70cm, poids 194g, Magnolia en grande partie recouvert de Same de serpent teinté et laqué.
Kojiri, Koiguchi et Kurigata également recouvert de Same de serpent. Partie centrale du Saya en laque Kuroro (noir brillant) annelée sur environ 20cm.
Tsuka
&
Tosogu

(Tsuba, Menuki,
Fuchi Kashira)
-    Tsuka : Longueur 20 cm, poids 93g, Same ancien reconstitué, Tsuka Ito marron en tissu (état usé), Tressage Hineri maki, Fuchi Kashira en cuivre patiné, sans reliefs, dessin très discret de Mokko-Mon sur Fuchi (Fleurs de coings).
-    Tsuba : Mumei (non signée), Dimensions 5.98cm x 6.22cm, épaisseur 0.4cm, poids 74g. Forme Shin Maru Gata (presque ronde). Bordure Maru Mimi (arrondie). Dimensions Nakago Ana 0.3cm x 0.86cm x 2.64cm. Motifs Karakusa (Arabesque) en incrustation de cuivre jaune. Hira Zogan, typique des Tsuba de l’école Higo.
-    Habaki : 6g, Habaki en cuivre (État abîmé)
-    Seppa : 2 seppa (2 x 4g), en cuivre doré.
Étude
et
Avis de l'Équipe
Étude :
Très belle lame, élégante, fine, avec de sublimes gravures Sanskrit, fleur de lotus et bâtons d’encens. Le montage, bien que fatigué est lui aussi somptueux, on apprécie particulièrement le travail de laque sur le fourreau et la magnifique tsuba fine ornée d’arabesques dorée. Le sugata de cette lame est d’influence Yamato-Den, fine, élancée, avec un Chu Kissaki allongé. Une des seules différences avec la plupart des lames Yamato est le retour de la trempe (Kaeri) sur le mune. Cette production de début période Edo peut s’apparenter aux travaux de l’école Ogasawara ou encore l’école Shimosaka Yasutsugu, toutes deux situées dans la province de Musashi. La finition du Nakago est elle plus inspirée de l’école Hizen Tadayoshi (shodai et nidai), étroite, en Iriyama gata avec kiri yasurime et signature côté omote pour les lames courtes. Possibilité du forgeron : Masamori 政盛, 4ème génération, Époque Kan’ei (1624-1644), province Ise – « Uji Masamori », « Musashi no kami Masamori », « Imamura Musashi no kami ». Il alla plus tard sur Hiroshima dans la province d’Aki. Vu la location et l’influence des tradition de Yamato et de Hizen, il est fort probable qu’il s’agisse de cette branche.

Avis de l'Équipe :
Lame fine et très bien équilibrée, wakizashi long et fin, typique Yamato Den. Très belles gravures Shinto donnant du caractère à la lame. Remarquable travail de laque sur le Saya. Très bel ensemble fin et délicat.




Page en favoris
  Retour

 référencer son site e-commerce