Langue
Français


Katana - Gunto Kanetake Saku

Katana anciens - Pièces uniques


Katana - Gunto Kanetake Saku 

2 700.00 €

Quantité  
  














関住福田兼丈作« Sekiju Fukuda Kanetake Saku » KANETAKE (兼丈),
Shōwa (昭和, 1926-1989), Gifu –“Kanetake” (兼丈),
Nom Civil “Fukuda Jōtarō” (福田丈太郎), Forgeron de Gunto de Seki

Poids Total
1.669 kg
Poids sans saya
1.069 kg
Poids Lame nue
0.696 kg
Longueur Totale
Lame nue (Toshin)
84.8 cm
Nagasa
66.2 cm
Longueur Tsuka
25.5 cm
Sori (courbure)
1.6 cm
Longueur Kissaki
3.8 cm
Moto Haba
3.12 cm
Saki Haba
2.15 cm
Moto Kasane
            A= 0.63 cm
            B = 0.70 cm
Mesures Moto & Saki Kasane
Saki Kasane
            A= 0.52 cm
            B = 0.55 cm
Courbure
Tori-zori
Type Kissaki
Chū Kissaki (longueur Moyenne)
Structure de lame
Shinogi zukuri (vue de coupe en diamant)
Mune
Iori mune (Triangulaire)
Hamon
Kataochi Gunome avec départ Yakidashi (Gunome avec pics type Sanbon Sugi), Départ ligne de trempe en Suguha
Hada
Ko Itame très serré, presque Muji
Boshi
O Maru (retour avec arrondi large)
Nakago
Ubu, 1 Mekugi Ana, Forme ‘Ichimonji Gata’ (Futsu Gata), Extrémité en ‘Ha Agari Kuriji’ (U Dissymétrique), Yasurime ‘Taka No Ha’ (plumes de faucon, en chevrons)
Signé Omote Mei : 関住福田兼丈作 «Sekiju Fukuda Kanetake Saku»
Saya
604 g, Saya Gunto Type 98, laque Chairo Ishime (Marron mât), Intérieur en magnolia avec coque acier, Montage gunto avec Ishizuki, Semegane avec motif feuille de Kashiwa dorée, Ashi avec Obi-Tori, Koiguchi en cuivre (ou Kuchigane) en acier avec motifs de fleurs et feuilles de Sakura. A noter que les Kuchigane et Ishizuki sont maintenus par des vis sur la coque acier du saya.
Tsuka
&
Tosogu

(Tsuba,
Menuki,
Fuchi Kashira)
- Tsuka : 182g, 25.5cm (avec Kabutogane), tressage Moro hinerimaki en soie marron, same blanc.

- Seppa : Montage Double Seppa numérotées ‘82’.2 seppa crénelées (13g) en cuivre doré, 2 Seppa quadrilobées (18g) avec motif Inome (œil de sanglier). Le motif Inome est aussi appelé Aoi Ha (feuilles de Aoi), il représente des feuilles de Gingembre Asarum, symbole du Clan Tokugawa.

- Habaki :25g, en cuivre, avec relief de lignes verticales fines et peu profondes.

- Fuchi Kashira :Fuchi numéroté ‘82’ au motif de fleurs et feuilles de Sakura, avec mécanismes de blocage du Saya, bouton poussoir au motif de fleur de sakura. Kashira type Kabutogane avec motifs de feuilles et fleurs de Sakura, avec attache (Hatome) pour la dragonne.

- Tsuba :125 g,5.83 cm x 7.01cm x 0.5 cm,numérotée ‘82’, avec 4 motifs de Sakura en relief par face, et relief Seppa-Dai à la forme des Seppa quadrilobées. Rebords en Sukidashi, forme Aoi Gata (quadrilobées avec lobe en forme de feuilles de Gingembre Asarum).

- Menuki :2 Menuki cuivre jaune au motif de 3 fleurs de Sakura à 10 pétales.

- Dragonne : Dragonne en soie bicolore, Marron et Bleu. Dragonne d’officiers supérieurs, Lieutenants ou Capitaines.
Étude
et
Avis de l'Équipe
Étude :Gendaito traditionnel en montage Gunto type 98, réalisé pour l’armée Japonaise durant la seconde guerre mondiale (1939-1945). Le forgeron Kanetake, de son nom civil Fukuda Jōtarō ‘福田丈太郎’, vivait à Seki (Gifu). Il est né en 1926 et décédé en 1989. Il travailla pour les forges de Gunto de Seki et signait « Seki Ju Fukuda Kanetake Saku » 関住福田兼丈作. Ces forgerons de Seki furent répertoriés dans le registre « Seki Tanrensho ». On retrouve aussi son nom dans la liste « Seki Kaji Tosho » avec un peu plus de 200 autres forgerons. Le montage Type 98(九八式軍刀) fit son apparition à partir de 1938. Il s’agit d’une évolution du montage type 94, mais avec une seule bélière. Le montage type 98 eût plusieurs évolutions au fil du temps, s’appauvrissant au fil de la guerre par manque de matières premières. Ce montage ici présent est de très bonne qualité et fait partie des premières éditions.

Avis de l’équipe : Il est rare de trouver des Gunto de bonne qualité et en bon état, ce qui est pourtant le cas ici. Le montage et la lame sont dans un très bon état général. Le montage type 98 est en suite complète, numéroté ‘82’, aucune restauration à refaire. La lame est aussi très bien conservée, juste quelques points d’ouvertures dans l’acier dû à quelques très petites bulles d’air durant la forge. Le début de la trempe avec le yakidashi rappelle les trempes de la région Osaka et le gunome avec des pics rappelle la lignée Kanemoto de Seki. L’équilibre général est très bon, comme l’état de conservation.
Un dernier point à noter, est le rapport entre la date de naissance du forgeron Kanetake en 1926 et la réalisation de la lame au début de la guerre, vers 1940… Il forgeait donc déjà pour l’armée Japonaise à l’âge de 14 ans environ, ce qui laisse présumer une formation jeune et des aptitudes exceptionnelles en forge.



Page en favoris
  Retour

 référencer son site e-commerce