Langue
Français
Accueil > Katana & autres 刀 > Katana anciens - Pièces uniques > Katana - Koto Mumei O’Suriage, attribué à Harumitsu 春光 - Vendu


Katana anciens - Pièces uniques


Katana - Koto Mumei O’Suriage, attribué à Harumitsu 春光 - Vendu 


Vendu

Vendu
  





 
 

 
 

 
 
Katana Mumei O’Suriage, attribué à Harumitsu (春光),
Tradition Bizen, Koto, Ère Eiroku (1558)
Avec Montage Koshirae et certificat NTHK NPO Kanteisho (Nihon Token Hozon Kai)

 
Poids Total 1.262 kg
Poids sans saya 1.058 kg
Poids Lame nue 0.787 kg
Longueur Totale
Lame nue (Toshin)
89.80 cm
Nagasa 69.80 cm
Longueur Tsuka 22.7 cm
(Nakago 19.9cm)
Sori (courbure) 1.48 cm
Longueur Kissaki 3.52 cm
Moto Haba 2.93 cm
Saki Haba 2.01 cm
Moto Kasane             A = 0.65 cm
            B = 0.70 cm
Mesures Moto & Saki Kasane
Saki Kasane             A = 0.50 cm
            B = 0.54 cm
Courbure Koshi-Zori (ou Bizen-Zori, courbure 1er tiers)
Type Kissaki Chū Kissaki (moyen)
Structure de lame Shinogi zukuri (vue de coupe en diamant)
Mune Iori mune (Triangulaire)
Hamon Gunome Choji Midare en Nioi Deki, avec Ashi
Hada Itame / Masame
Boshi Midare Komi effilé type Hakikake
Nakago Longueur 19.9cm, Mumei (non signé), O’Suriage (fortement raccourci), 2 Mekugi Ana, Yasurime de type Yoko (Kiri / horizontal), forme classique Futsu Gata, extrémité Ichimonji Jiri (droit)
Saya Poids 201g, Longueur 75.6cm, Laqué noir brillant Kuroro avec motifs dorés de l’emblème (Mon) ‘Sasa Rindo’ du clan Minamoto (motif de fleurs de Gentiane sur feuilles de bambou), Shitodome dorés, Kurigata, Kojiri et Koiguchi en corne noire, Sageo en soie avec motif géométrique de couleurs blanc et bleu ciel.
Tsuka
&
Tosogu

(Tsuba,
Menuki,
Fuchi Kashira)
- Tsuka : Poids 129g, longueur 22.7cm, Same blanc haute qualité, Tressage fil-à -fil Jabara Ito en soie de couleur crème, Menuki en Shakudo avec clous d’or aux motifs de crabes (Heikegani), Fuchi/Kashira signé ‘Hamano Naoyuki Kao’ (浜野直随花押) école Hamano, vers 1800 : Fuchi en shakudo avec dorures au motif de deux guerriers dans les flots arrétant les flèches avec leurs armes, Kashira en shakudo avec dorures au motif d’un archer à cheval, très certainement le célèbre ‘Yasu No Yoshie’ dont la flèche atteignit un éventail attaché en haut d’un mât de bateau.
- Tsuba :Poids 103g, Dimensions 7.35 x 7.78 x 0.44 cm, Forme ronde Maru Gata, Bordure dorée de type Sukidashi, présence Kozuka et Kogai Hitsu, Signé Omote : Mogarashi Nyudo Soten Sei (藻柄子入道宗典製) Signé Ura : Goshu Hikone Ju (江州彦根住) Tsuba typique de la branche Kitagawa de l’école Soten de la période Edo, vers 1800, avec travail en ouverture (Sukashi) de type Maru Bori ou Hikone Bori. Motifs classiques de l’école Soten avec des Paysages et scènes sur plusieurs plans, comprenant des motifs de montagnes, bateaux, vagues, cavalier et guerriers en armures, le tout recouvert de dorures très fines et abondantes - Habaki : Poids 27g, Dimensions 2.62 x 3.17 x 1.2 cm, en cuivre recouvert d’une feuille d’argent dorées, avec motifs de crevasses martelées.
- Seppa : poids 10g (2x5g), 2 Seppa crénelées en cuivre doré
Étude
et
Avis de l'Équipe
Étude :
Harumitsu 春光 : Période Eiroku 永禄 (1558-1570), Province Bizen, Tradition Sue Bizen Il a existé plusieurs générations de Harumitsu en Bizen, de 1500 à 1600. Celui-ci serait de Osafune et aurait travaillé avec la lignée Sukesada. Il utilisait son Nom ‘Saemon’ dans ces signatures. Il existe plusieurs productions consultables sur internet, notamment un katana daté de 1560 et commandé par le seigneur Yoshimura Saburo, signe d’une très grande qualité.

Magnifique koshirae sur le thème de la guerre de Genpei, guerre civile entre les Minamoto (Kamakura) et les Taira (Kyoto) durant l’époque Heian, vers 1180-1185. Cette guerre célèbre pour le trône impérial provoqua la chute des Taira et l’avènement du Shogunat de Kamakura (1185-1333) sous le règne de Minamoto Yoritomo en 1192.

La bataille finale de cette guerre civile fut la fameuse bataille navale de ‘Dan No Ura No Tatakai’ en 1185, dans le détroit de Shimonoseki. Alors que la bataille semblait commencer en faveur des Taira, les changements de marée et la rébellion d’un général des Taira (Shigeyoshi Taguchi) inversèrent la situation.
Les Minamoto reprirent le dessus et encerclèrent la flotte des Taira et concentrèrent les tirs de flèches sur les navires principaux de ces derniers. Voyant la défaite arriver, un grand nombre de Taira choisirent le suicide en se jetant par-dessus bord. Cette fin est particulièrement tragique car l’empereur Antoku (Taira), alors âgé de 6ans, mourut dans les bras de sa grand-mère (Tokiko) qui se jeta à l’eau en l’emportant avec elle.

Aujourd’hui, une légende perdure encore car il existe au Japon une sorte de crabe appelé ‘Heikegani’ (Crabe de la maison Taira), espèce ayant une carapace avec un motif de visage humain. Les croyances locales disent qu’il s’agit de la réincarnation des morts du clan Taira durant cette épique bataille de Dan No Ura.


Page en favoris
  Retour

 référencer son site e-commerce