Votre panier
Langue
Français
Recherche

Kaiken - Kunitsune

Tanto anciens - Pièces uniques


Kaiken - Kunitsune 


Vendu

Vendu
  







Tanto Kaiken Kogarasu – Signé Kunitsune 国常

Koto, Fin Muromachi, époque Tenbun (1532 – 1555)



Poids Total
340 g
Poids Lame
115 g
Longueur lame seule
26.8 cm
Nagasa
19 cm
Longueur Nakago
7.8 cm
Sori
Muzori (Sans courbure)
Moto Haba2.6 cm
Saki Haba1.6 cm
Moto Kasane0.7 cm
Saki Kasane0.3 cm
 Structure de Lame
 Moroha Zukuri / Kogarasu Maru (forme de bec de corbeau)
Mune
Iori mune (Triangulaire)
Kissaki
Moroha Kissaki
Habaki
Habaki en cuivre, Traits Horizontaux
NakagoMei 国常, Ubu (d'origine), 1 Mekugi Ana,
Forme : Ichimonji-gata, extrémité en Ha Agari Kurijiri (U Dyssimétrique),
Yasurime : Kiri Yasurime (traits Horizontaux)
Hamon
Hamon Midare (irrégulier), Ligne de trempe en Nie
Jihada en Itame/Mokume, Masame dans le Ha (Typique Yamato Den).
 Koshirae
 Koshirae complet avec Kozuka acier signé
 Etat Lame nouvellement polie et montage réajusté.
Bon état général, légère fissure sur le tranchant à la moité.
 Forgeron 国常 Kunitsune, époque Tenbun (1532-1555), province Mino, ayant vécu à Seki.
 Histoire Ce poignard est un Kaiken, souvent porté par les femmes de samourais, dans leur manches ou passé dans le obi. Le kaiken était une arme défensive qui pouvait être utilisée en dernier recours pour le suicide rituel appelé Jigai pour les femmes. Le jigai consistait à sectionner la veine jugulaire ou la carotide, entrainant une mort rapide.
La forme de celui-ci, en Kogarasu Maru (petit corbeau), est aussi appelé Kissaki Moroha Zukuri et fût l'étape intermédiaire entre les tsurugi, lames droites à double tranchant issu de la culture chinoise, et les Katana, lames courbées à un seul tranchant.
Le nom de Kogarasu Maru fait référence au sabre à double tranchant qui aurait été créé par le forgeron Amakuni au 8ème siècle. Ce sabre fût trésor de la famille Taira au 12ème siècle et est maintenant dans la collection impériale. De récentes analyse prouvent toutefois que ce sabre serait plus du 10ème siècle.
Ce type de lame élégante est devenu très rare par la suite et était exceptionnellement utilisé pour les épées de cérémonie par la noblesse. Ce n'est qu'au 19ème siècle, avec la nostalgie des temps anciens et des samouraï, que la forme Kogarasu Maru fût reforgée.

Au final, ce tanto est une pièce rare, de par la forme, le forgeron et l'époque. La ligne de trempe, pleine d'activité, est aussi un exemple typique des anciennes traditions. Il s'agit là d'une pièce d’exception que nous sommes fiers de faire revivre.


Page en favoris
  Retour

Le Magasin
Le

Magasin

Newsletter
Inscrivez vous à notre newsletter.
Je m'abonne
Je me désabonne



Croix Rouge

Site réalisé avec PowerBoutique - solution pour créer un site web