Votre panier
Langue
Français
Recherche
Accueil > Katana & autres 刀 > Katana anciens - Pièces uniques > Katana - Shinshinto type Nanboku-Cho - Vendu

Katana - Shinshinto type Nanboku-Cho - Vendu

Katana anciens - Pièces uniques


Katana - Shinshinto type Nanboku-Cho - Vendu 


Vendu

Vendu
  






Katana de type Nanboku-Cho
Epoque fin edo (Bakumatsu) / Shinshinto - Mumei


Poids Total
1.387 kg
Poids sans saya
1.287 kg
Poids Lame nue
0.892 kg
Longueur Totale lame nue
94.2 cm
Nagasa
75.2 cm
Longueur Tsuka
25.8 cm
Sori
2.1 cm
Longueur Kissaki
5.41 cm
Moto Haba
3.35 cm
Saki Haba
2.3 cm
Moto Kasane
1 cm
Saki Kasane
0.55 cm
Courbure
Torii zori
Type Kissaki
O Kissaki (Grand)
Structure de lame
Shinogi zukuri (en diamant)
Mune
Iori mune (Triangulaire)
Hamon
Gunome Choji,
Avec Tobiyaki et Chikei
Hada
Masame/Itame avec Mokume
(veines linéaires ondulées)
Boshi
Komaru
Nakago
Mumei (non signé), Ubu (d'origine)
1 Mekugi Ana, Forme Ichimonji Gata,
extrémité en Iriyamagata Jiri, Yasurime Sujikai
Saya
Saya Laqué noir Mât (Kuroishime)
Montage Handachi avec Kojiri manquant
Tsuka
&
Tosogu

(Tsuba,
Menuki,
Fuchi Kashira)
Tsuka avec tressage hineri maki
Tressage en coton noir
Same en galuchat laqué blanc

Tsuba Tate Maru Gata, rebords Marumimi
Kogai et Kozuka ana
Face 1 : Tête Unryu (Dragon dans le ciel)
Face 2 : Dos du dragon Unryu

Habaki en cuivre relief Yoko Yasuri double
Seppa double, montage en escalier
Menuki en bronze doré et patiné
Fuchi Kashira, shiba biki et Koiguchi de type Handachi
Kashira en forme Kabutogane

Etude
et
avis de l'équipe
Ce magnifique sabre est typique des productions de la seconde
 moitié du 19ème. Sa forme et son style dans l'esprit des sabre de
 l'époque Nanboku-cho était très prisés dans cette période de passage de l'ère Edo à l'ère Meiji.
En effet, à cette époque du Bakumatsu, beaucoup de forgerons
reprenaient les styles des sabres Koto en hommage
à l'ancien Japon et aux Samourai.
Le style de lame et de montage nanbokucho est facilement
reconnaissable grâce au O kissaki qui donne un côté "agressif",
mais aussi grâce à sa courbure prononcée.
Son montage de type Handachi est aussi un classique de la
période koto, quand les sabres étaient porté tranchant vers le bas.
Les ornements placés tout le long du fourreau permettaient
de le renforcer pour éviter que celui-ci s'ouvre en deux.

Nous avons apprécié cette la lame de part ces dimensions idéales
pour la pratique mais aussi sa forme, son hamon et la pureté de l'acier qui en font une très belle pièce de collection.




Page en favoris
  Retour

Le Magasin
Le

Magasin

Newsletter
Inscrivez vous à notre newsletter.
Je m'abonne
Je me désabonne



Croix Rouge

Site réalisé avec PowerBoutique - solution pour créer un site web